Chaque mois recevez notre newsletter dans votre boîte e-mail

Faites partie de nos abonnés en vous inscrivant à l'aide du formulaire ci-dessous.

Email invalide
Oui, je veux rester informé de l'actu du mieux être, mieux vivre et mieux travailler !

21/12/2018 - Articles

Et si c'était les hommes qui influençaient les astres?

Et si c'était les hommes qui influençaient les astres?

Encore un horoscope ?

La fin de l’année, c’est le moment des bilans et des projets. C’est le moment où fleurissent les horoscopes dans les magazines en tous genres. Et rares sont ceux, qui intéressés, amusés ou ironiques, n’y jettent pas un coup d’œil ! Inutile d’argumenter sur la validité scientifique ou empirique de l’astrologie. En dehors de l’effet Barnum et d’autres biais psychologiques, les études n’ont montré aucune corrélation entre personnalité et thème astral.

Cela signifie-t-il que l’astrologie n’a aucun intérêt ? On peut proposer une autre lecture de l’horoscope et le voir comme un « modèle du monde » qui reflète les expériences que traverse un homme ou une femme tout au long de sa vie. Observons cela de plus près. Laissons tomber les signes, les ascendants et les planètes pour nous concentrer sur les 12 maisons astrologiques. Elles représentent différents secteurs de l’activité humaine comme le rapport au couple, à l’argent, à la famille… Et, vu sous cet angle, je vous propose un petit horoscope pour l’année prochaine… plus inspiré de la psychologie et des biais cognitifs que des planètes !

12 facettes de la vie

La maison 1 nous parle de l’égo et de l’image que nous avons de nous-mêmes. Contrairement à ce qu’on s’imagine, nous avons plutôt une bonne image de nous-mêmes. À titre d’exemple, la majorité des conducteurs estime conduire mieux que les autres…  Cherchez le paradoxe… Dans un autre ordre d’idées, selon un sondage réalisé en 2014, les femmes passeraient 55 minutes par jour à se regarder dans un miroir et les hommes 39. Mieux même, se regarder attentivement aurait un effet positif en termes d’estime de soi, mais cela peut également engendrer quelques petits soucis : les fumeurs auraient tendance à allumer une cigarette quand ils se regardent… quand je vous dis que rien n’est parfait !

La maison 2 aborde le rapport au matériel, à l’argent, aux moyens d’existence. La sécurité matérielle est un besoin évident. Attention toutefois à ne pas surévaluer la valeur de vos biens ! Des expériences montrent que nous avons tendance à donner plus de valeur à ce qui nous appartient ou à ce que nous avons fabriqué nous-mêmes… Pensez à remercier chaleureusement votre enfant qui vous offre une boite à mouchoirs en papier mâché ! Elle a une valeur inestimable… à ses yeux.

La maison 3 concerne la pensée concrète, les amis et les proches. Cette année, vous allez vous disputer avec votre conjoint ou une de vos connaissances. C’est statistiquement plus que probable. Par contre, pour vous réconcilier, oubliez l’idée des grandes discussions, il vaut mieux simplement toucher la personne ! Comme quoi, l’oreiller…

La maison 4 se concentre sur les racines et les bases dans la vie. On est attaché à ses parents et vice versa. C’est d’autant plus étrange que les relations familiales sont loin d’être toujours au beau fixe ! Grâce à qui ? Il semblerait que l’ocytocine puisse largement plaider coupable. Cette hormone favorise l’ouverture du col de l’utérus à la naissance et intervient également dans le lien entre la mère et l’enfant. Messieurs, rassurez-vous, il n’est pas indispensable d’accoucher pour déclencher la production d’ocytocine.. Prendre l’enfant dans ses bras fonctionne aussi.

La maison 5 : la joie et la créativité. La bonne nouvelle, c’est que la joie influe sur la créativité et la créativité invite à la joie. À travers ce cercle vertueux, vous aurez une belle abondance d’idées. L’ennui, c’est que l’optimisme est parfois aveugle et a tendance à négliger les obstacles voire à ne pas les remarquer du tout. Une petite dose de pessimisme pourra vous procurer ce grain de réalisme qui assure la réussite.

La maison 6 recouvre la santé et les obligations, comme le travail. Il n’est pas tout à fait sûr que le travail soit la santé ! Par contre, donner du sens au travail permet l’engagement et peut être la santé ! Pensez toutefois à ne pas trop reporter vos examens médicaux.

La maison 7 parle des relations, des contrats, y compris avec ses ennemis. Nous sommes des animaux sociaux avec une tendance pour le ragot et le commérage (il parait que c’est un signe de confiance en la personne). Il y a toutefois un piège dans les contrats : le syndrome de l’engagement. On s’obstine parfois contre toute raison dans une voie pour la seule raison que nous avons donné notre parole en public.

La maison 8 : la perte, les crises, la mort. Il y a un biais qui nous joue bien des tours : l’aversion à la perte. Nous avons tendance à rejeter tout ce qui s’apparente à une privation, d’où notre rejet de bien des changements (surtout imposés) et aussi notre refus de donner notre sang ! Quoi de plus précieux que la vie ! Dommage pour tous les blessés !

La maison 9 évoque la pensée abstraite et la foi. C’est sans doute le moment d’évoquer l’importance et les bienfaits de la méditation : sérénité, santé, lucidité, calme… Parmi les bonnes résolutions que vous allez tenir pour l’année 2019, il y a bien sûr la méditation ! Toutefois si vous êtes en dépression aiguë, si vous avez des troubles de l’attention, ou des hallucinations, ce n’est sans doute pas une bonne idée. Consultez un psychiatre.

La maison 10 se concentre sur la vie sociale et l’aboutissement professionnel. Vous vous souvenez du LOC ? S’il est absurde de croire que tout dépend de nous, ce l’est tout autant de croire que tout est écrit ! Attention toutefois au biais d’autocomplaisance qui a tendance à nous faire attribuer nos réussites à notre talent et nos échecs aux circonstances extérieures.

La maison 11 célèbre les amis et la vie sociale. Savez-vous que la plupart de vos amis vous ressemblent : ils partagent avec vous une culture, un type physique, une langue… C’est aussi un biais cognitif qui nous fait préférer, globalement, ce qui nous ressemble. Il paraitrait que c’est un lointain héritage de notre vie de chasseur-cueilleur où un « étranger » était potentiellement dangereux. Cela ne justifie pas pour autant le racisme, que du contraire, ce serait plutôt une invitation à dépasser nos biais !

La maison 12 nous confronte aux épreuves et à notre mission de vie. En tant qu’être humain, nous avons besoin de cohérence : le fameux SOC (sense of coherence) décrit par Antonovsky. J’aime clôturer cet itinéraire par cette maison astrologique. Poser la question de la cohérence, nous invite à nous lancer dans l’année 2019 en prenant conscience de l’importance du sens.

« Mettre du sens dans sa vie » nous invite à faire des choix. Or, et ceci n’est pas une prédiction astrologique, cette nouvelle année nous confrontera à une série de réalités : des nouvelles arrivées de migrants, des guerres au Moyen-Orient et des dérèglements climatiques. Il y aura aussi des élections européennes où nous serons invités à choisir le modèle de société vers lequel nous souhaitons évoluer collectivement.

À quelque niveau que ce soit, les astres ne seront pas une réponses, mais, individuellement, ce parcours à travers les maisons est une invitation à réfléchir à la vie que nous voulons vivre et à la société que nous souhaitons construire.

 

Pierre Vandenheede Pierre Vandenheede

Derniers articles

21/12/2018 - Infographies

Notre cerveau : Le saviez-vous?

La vitesse de l’influx nerveux fluctue entre 3 et 120 mètres par seconde.


21/12/2018 - Témoignages

Témoignage “mieux travailler”

Après avoir suivi les fondamentaux, j’ai commencé à animer des ateliers de gestion du stress dans l’école où je suis enseignante.


21/12/2018 - Goodies

Les 12 facettes de la vie

Pour célébrer l’arrivée de la nouvelle année, nous vous invitons à réfléchir à 12 facettes de la vie


30/11/2018 - Articles

Oser parler de notre propre violence

Il y a quelques semaines, nous avons commémoré le centième anniversaire de l’armistice de la guerre 14-18. Derrière ces célébrations, on discerne la rupture qui a inauguré le 20ème siècle et la naissance de ce qui fait notre monde d’aujourd’hui.


30/11/2018 - Témoignages

Témoignage “mieux vivre”

Cette formation m’a permis de regarder ma façon de fonctionner de manière nouvelle.