Soyez les premiers informés !

Laissez-nous votre e-mail : vous serez parmi les premiers invités à nos événements et nos formations !

Email invalide

Nederlandse versie

Mieux être, mieux vivre, mieux travailler

Contact rapide



Coaching

Tous nos coachs ont suivi une école de coaching reconnue, et sont experts en ANC.

Le coach accompagne de façon personnalisée son client dans la définition et la concrétisation de sa vision, ses buts et ses désirs. Il lui permet d’atteindre ses objectifs professionnels plus rapidement et facilement qu'il ne serait possible sans son intervention.

Processus

Dans le cadre d’un coaching d’entreprise, il s’agit d’une entente dans laquelle plusieurs intervenants agissent :

  • Le service des ressources humaines
  • La personne coachée
  • Son supérieur hiérarchique
  • Le coach

La première étape consiste en l’établissement du processus de coaching.

Nous préconisons :

  1. Une première rencontre entre le coach, le coaché et son supérieur hiérarchique, dans le but de déterminer les objectifs de coaching.
  2. Cette rencontre est suivie, le même jour, d’une rencontre individuelle entre le coach et le coaché, dans le but de valider les objectifs de coaching, et de les traduire en actions concrètes.
  3. A ce stade, si le coach rencontre une difficulté d’adhésion, un décalage entre les perceptions des objectifs de coaching, il propose une réunion en entre le coaché et son supérieur hiérarchique.
    Lorsqu’il y a une adhésion complète, le coaching démarre.
  4. Nous préconisons également des rencontres régulières entre coach, coaché et supérieur hiérarchique pour s’assurer du bon déroulement du coaching.

Déontologie 

  • Confidentialité : le coach s’engage à donner un caractère privatif au contenu en cours de processus de changement. Seuls seront reflétés les paramètres mesurables et donc objectifs en présence des autres intervenants. A cet égard, le coach ne parlera pas sans la présence du coaché.
  • Pouvoir : le coach assure le processus de la mise en place progressive du changement vers l’autonomie du coaché.
  • Professionnalisme : le coach veille à ne pas être limité par ses propres convictions. Pour ce faire, il se fait superviser et appartient à des groupes de pairs.
  • Dans le cas où le coach devait rencontrer un conflit d’intérêt entre le coaché et l’entreprise, il prendra l’initiative de réunir les protagonistes et se positionnera comme médiateur, il ne gardera pas le silence.